Le bulletin Le lien

J’ignorais ce qu’Al‑Anon allait ou pouvait faire pour moi. J’étais incapable de reconnaître ce dont j’avais besoin parce que les conséquences de l’alcoolisme d’une autre personne avaient causé des ravages dans notre famille. Ce que j’ai fini par réaliser, c’était mon profond désespoir.

Ayant grandi dans un foyer affecté par l’alcoolisme, j’avais l’habitude de faire le même cauchemar. À chaque fois, je me réveillais terrifié.

Quand mon fils m’a appelé de prison, cela m’a rendue vraiment triste. Cela faisait une année entière qu’il était sobre quand sa petite-amie et lui ont échangé des mots, et qu’elle a appelé la police. À la suite de l’incident, il a perdu son emploi et son appartement.